Vampireseo

11 février 2017

Mandurugo et Manananggal : les vampires des Philippines

Publié par vampireseo dans Les autres créatures

Les Philippins utilisent le terme Aswang pour désigner de nombreuses sortes de démons, esprits ou vampires. Deux Aswang se distinguent particulièrement dans le folklore philippin : Mandurugo et Manananggal.

Mandurugo :

Le Mandurugo, qui signifie «suceur de sang», prend la forme d’une belle fille le jour et d’un démon avec des ailes et une longue langue la nuit. Ie se nourrit des entrailles humaines, du mucus des malades et même de fœtus de femme enceintes. Le groupe ethnique Tagalog des Philippines raconte, dans son folklore, une histoire qui décrit une très belle fille de seize ans qui épouse des hommes qui disparaissent les uns après les autres. Son quatrième mari se réveille une nuit en sentent une morsure dans le cou. Par réflexe il poignarde l’inconnu qui s’attaque à lui. Sa femme est retrouvée morte le lendemain matin non loin de leur maison avec un couteau planté dans la poitrine.

Manananggal :

Il existe, dans le folklore philippin, une créature semblable au Mandurugo mais probablement plus proche du vampire occidental que nous connaissons. Il s’agit du Manananggal. Le Manananggal prend la forme d’une belle vieille femme qui, la nuit, se transforme  en créature avec deux ailes semblables à celles d’une chauve-souris et dont le corps peut se séparer en deux. La partie supérieure peut s’envoler et fondre sur ses proies favorites, des femmes enceintes endormies. Elle utilise sa longue langue rétractable pour sucer le sang de leurs foetus . Pendant l’attaque, le bas du corps reste sans surveillance. C’est à ce moment que le Manananggal est vulnérable. Selon la légende, il faut alors l’asperger d’ail écrasé ou de sel ce qui rendra le Manananggal incapable de retrouver sa forme terrestre, tuant ainsi la créature.

 

5 mai 2016

Asanbosam et Sasabonsam, vampires du folklore africain

Publié par vampireseo dans Les autres créatures

Asanbosam et Sasabonsam sont des créatures qui appartiennent au folklore du peuple Ashanti du Ghana et qui s’est étendu au Togo et à la Côte d’ivoire. Il existe plusieurs créatures démoniaques dans les mythes des Ashanti. Certaines de ces créatures sont des vampire des forêts qui vivent dans la nature et se nourrissent des passants et des chasseurs. Les asanbosam et Sasabonsam font partie de ces vampires des forêts. Les Sasabonsam ont des ailes et ressemblent fortement à des chauves-souris, tandis que les asanbosam ressemblent davantage aux humains mais avec des jambes crochues et des dents de fer. Les crochets qu’ils ont à la place des pieds leurs servent à s’accrocher aux branches des arbres pendant qu’ils guettent une proie errant dans les forêts. Les asanbosam vivent dans les arbres des forêts et se nourrissent principalement de ceux qui osent se promener dans leur domaine. Ils attendent en silence dans leurs arbres, prêts à bondir sur une proie sans méfiance et lui transpercer la gorge avec leurs dents en fer.

 

  Asanbosam

Les Sasabonsam vivent également dans les arbres et se nourrissent du sang de ceux qui pénètrent sur leur territoire. Ils ont un visage et un corps humain mais ont des bras courts et trapus et des ailes énormes. Avec le temps, les croyances ont évolué et ont été déformées. Dans certains endroits, ces créatures sont parfois décrites avec des corps décharnés, des griffes et des cornes.

20 avril 2014

Les Loups Garous

Publié par vampireseo dans Les autres créatures

La légende du vampire est souvent liée à celle du loup garou. La légende du loup garou vient évidemment de la peur ancestrale, et injustifiée, des loups. Les histoires d’hommes se transformant en loups remontent à l’Antiquité. Le terme même « lycanthropie », la maladie qui transforme les hommes en loups, provient d’ailleurs de la mythologie grecque. En effet, le roi Lycaon, souverain d’Arcadie, a été  transformé en loup par Zeus  parce qu’il avait servit de la chair humaine lors d’un banquet.

Le mythe du loup-garou,  tout comme celui du vampire, est présents dans les légendes de nombreux peuples dans le monde. Au Ve siècle avant jésus Christ, Hérodote relate dans ses écrits que les Grecs établis sur les bords de la mer Noire considéraient les autochtones comme « des magiciens capables de se métamorphoser en loups ».

En France, c’est au moyen âge que cette croyance s’est répandue, probablement à cause des rigueurs des hivers qui conduisait parfois les loups à attaquer les hommes.

La légende de l’homme loup connait de nombreuses variantes dans le monde. Dans les légendes indiennes et africaines on trouve des hommes-crocodiles, des hommes-tigres ou des hommes-léopards ou l’homme-crocodile. Dans la mythologie nordique, certains dieux ont la faculté de se transformer en loup.

L’infection d’une victime peut avoir plusieurs causes : la morsure d’un loup ou d’un autre loup-garou, une malédiction ou un rituel de magie noire. Les victimes sont condamnées à se transformer les nuits de pleine lune. Les loups garous possèdent une force surhumaine et une grande férocité. Ils sont capables de tuer de nombreux humains en une seule nuit.

Forum Ramadlan Fr |
Master2iufmcolmar |
Quartierduboisduverne |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Forum Ramadlan Hot
| Nanou Création événements N...
| Lespassionsdesophie